Back to the list

Cigogne Fund - Credit Arbitrage - Part O

Investment objectives

Les positions stratégiques et d’arbitrage mises en place dans le compartiment Credit se décomposent en trois grandes spécialités : l’arbitrage de base, consistant à tirer profit de l’écart de rémunération entre la prime offerte par une obligation et celle offerte par le CDS sur ce même émetteur ; les stratégies de valeur relative, cherchant à arbitrer le risque crédit d’un émetteur ou d’un secteur contre un autre émetteur ou un autre secteur ; l’arbitrage de corrélation, dont le but est de prendre position sur la probabilité d’occurrence de risque spécifique et / ou systématique au travers de produits financiers ayant comme sous-jacent le marché du crédit (indices de crédit Itraxx et CDX, tranches d’indices, options). Le portefeuille est constitué de papiers de grande qualité sur lesquels des positions directionnelles peuvent également être mises en place de manière opportuniste.

Performance

Since 1 year 2.83 %
YTD 7.08 %
In 2023 8.00 %
Since 1 month 13.73 %
Since 3 months 23.05 %
Since 5 months 31.60 %

Last investment manager's commentary

En mars, les marchés financiers ont été marqués par une résilience de l’économie européenne. Les publications macroéconomiques montrent en effet des signes de reprise de l'activité économique, bien que la croissance reste modérée. Sur la zone euro, l’indice PMI composite a surpris à la hausse en affichant un niveau de 49,2 contre 48,9 attendu. L’inflation stagne quant à elle à 3,1% sur février, mais garde une direction rassurante. La BCE a ainsi maintenu ses taux directeurs inchangés, tout en révisant à la baisse ses prévisions d'inflation pour 2024. A contrario, aux États-Unis, les perspectives économiques ont été mitigées sur les publications de l’emploi et de l’inflation. La hausse plus forte que prévu du CPI Core en février (en glissement annuel à 3,2% contre 3,1% en janvier), suggère que le chemin vers l'objectif de 2 % de la Fed pourrait être plus long et plus accidenté que prévu. En effet, le marché du travail et la croissance économique restent forts. La Fed adoptant une approche « data-dependant » , pourrait ainsi retarder l’assouplissement de sa politique monétaire. Côté marché, les actions ont continué sur leur tendance haussière en mars. Le S&P 500 évolue positivement avec une performance de +3,10% sur la période, tandis que l’Eurostoxx réalise une progression de +4,21%. Du côté du crédit, l’indice générique 5 ans de crédit européen pour les noms Investment Grade s’est resserré de 1 bp. Les taux ont également été sensibles à l’incertitude du calendrier du resserrement monétaire qui s’est matérialisée par des baisses de rendements de 11 bps sur le 10 ans Allemand et de 5 bps pour le 10 ans US.

Dans ce contexte, le compartiment Credit termine le premier trimestre sur une très bonne performance. Fort d’un début d’année très dynamique, le marché primaire a continué d’être alimenté par un important volume d’émissions, en nette hausse par rapport à l’exercice 2023, aussi bien en Europe avec un total de €63 Mds sur le mois qu’aux Etats-Unis pour un montant mensuel de $145 Mds. A la recherche de rendement et anticipant d’éventuelles baisses des taux, les investisseurs ont facilement absorbé cette demande avec des books sursouscrits près de 4 fois. Les spreads de crédit se sont resserrés tant sur le marché primaire que secondaire, et aucun signe d’indigestion d’abondance de l’offre ne s’est fait ressentir. Une nouvelle fois, nos stratégies d’arbitrage de base et de portage ont été très bien orientées. Dans la continuité des mois précédents, nous avons renforcé la séniorité de notre portefeuille tout en sortant des positions ne présentant plus de potentiel à maturité. Nous pouvons citer par exemple le renforcement de la position bancaire preferred BPCE 03/27 tout en sortant des dettes bancaires « classiques » telles que Nordea 09/26 ou BNS 12/25. De plus, nous avons accompagné le marché primaire afin de renforcer notre potentiel. Ainsi, nous avons mis en place une stratégie d’arbitrage de base sur l’émission Solvay 04/28 contre la protection sur ce même émetteur. Enfin, dans un contexte plus prononcé de décorrélation entre classe d’actifs, la spécialité de Crédit-Action a été renforcée par plusieurs stratégies avec par exemples l’achat d’obligations Campbell Soup 04/29 ou BMW 04/29 contre options.

Risk indicator

Low High
La catégorie de risque est calculée en utilisant des données historiques et pourrait ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur. Il n'est pas certain que la catégorie de risque et de rendement affichée demeure inchangée et le classement du fonds est susceptible d'évoluer dans le temps.

General information

ISIN LU0648560497
Legal Structure FCP - FIS, FIA
Country of Registration * FR, LU, UK
Launch date 18/04/2008
NAV 22 492.37 EUR (31/03/2024)
Souscription initiale 1 000 000
Souscription complémentaire 125 000
* subject to investor category

Documents